Home page of The Cochrane Collaboration

Centre Cochrane Français

Glossaire Evidence-based nursing

Base de données

Stocke et répertorie un ensemble d'informations qu'elle met à disposition des utilisateurs. La nature des  informations peut aller de la référence bibliographique au texte intégral d'un article. L'indexation des articles se fait souvent par des descripteurs, mots clés que la base attribue pour décrire chaque article. L'ensemble des descripteurs constitue le thesaurus, vocabulaire structuré de mots où les termes (descripteurs ou mots-clefs) ont entre eux des relations sémantiques (hiérarchie, synonymie, association).

L'interrogation des bases se fait grâce à des requêtes: de la recherche simple (un ou plusieurs mots) à une recherche avancée sous forme d'équation de recherche (selon la stratégie PICO recommandée). Il est possible d'utiliser des termes du texte libre (vocabulaire courant ou celui retrouvé dans les articles) ou du thesaurus (vocabulaire contrôlé).

Les bases peuvent être produites par une institution, une société commerciale ou un service de documentation.

 

Biais

Erreur systématique due à la conception de l’étude, qui conduit à une distorsion des résultats de l’étude par rapport à la vraie valeur que l'étude cherche à estimer dans la réalité. Ainsi, le biais peut conduire à :

  • La surestimation de l’effet d'un traitement
  • La sous-estimation de l’effet d'un traitement
  • l'observation d'un effet traitement qui n'existe pas dans la réalité.

Il s'oppose à l'erreur aléatoire due à la fluctuation d’échantillonnage: la répétition d'une même étude sur le même échantillon de patients et dans des conditions rigoureusement identiques n'arrive jamais exactement au même résultat, par le simple fait du hasard.

Le biais peut survenir à n’importe quelle étape de l’étude : planification, conduite, analyse ou publication des résultats. On a pour habitude des les classer en trois grandes catégories :

  • Le Biais de sélection : est dû à la sélection de l’échantillon ou au suivi des groupes. Il survient lorsqu’il existe une différence entre les personnes inclues et exclues de l’étude ou entre les 2 groupes de l’étude en dehors du facteur évalué (exposition, maladie, traitement reçu)
  • Le Biais de classification (ou d’information) : dû à des erreurs de mesure ou de classement sur le critère de jugement (l’exposition ou la maladie, l’efficacité d’une intervention…)
  • Le Biais de confusion : dû à la non prise en compte d’un facteur de confusion (facteur lié à la fois à l’exposition et à la maladie et qui peut altérer la relation qui les lie)

 

Biais de publication

Biais propre aux synthèses de la littérature, dont les revues systématiques. Les études positives (statistiquement significatives) sont plus souvent publiées que les études négatives (non statitiquement significatives). Ainsi, dans une revue systématique, la recherche non exhaustive et la non prise en compte des études non publiées peut entraîner une surestimation de l’effet en faveur du traitement évalué.

 

Essai contrôlé randomisé

Etude expérimentale permettant d’évaluer l’efficacité et/ou la tolérance d’un nouveau traitement. Dans ce but, les patients sont répartis de manière aléatoire par tirage au sort (randomisation) entre 2 groupes. Le premier groupe reçoit le traitement évalué, et le second reçoit en général un placebo ou le traitement de référence (groupe témoin servant de témoin, control en anglais). Cette répartition au hasard permet d’aboutir à 2 groupes semblables en tous points, à l’exception du traitement reçu. Ainsi, si l’on observe une différence entre les 2 groupes à la fin de l’étude, elle pourra être imputée au seul effet du traitement.

 

Etude cas-témoins

Etude d'observation rétrospective dans laquelle les caractéristiques des malades (les cas) sont comparées à celles de sujets indemnes de la maladie (les témoins). Particulièrement adaptée pour les maladies rares ou celles qui présentent une longue période entre l'exposition et l'évènement et pour l'étude d'hypothèses préliminaires.

 

Etude croisée (en cross over)

Etude expérimentale dans laquelle on administre à un même groupe de patients 2 ou plusieurs traitements expérimentaux l'un après l'autre dans un ordre déterminé ou au hasard.

 

Etude de cohorte

Etude d'observation, le plus souvent prospective, dans laquelle un groupe de sujets exposés (à des facteurs de risque d'une maladie ou à un traitement particulier) est suivi pendant une période déterminée et comparé à un groupe contrôle non exposé. Pas de répartition au hasard des individus. Suivi jusqu'à l'apparition de l'évènement recherché. Pas d'intervention extérieure pour l'exposition à des facteurs de risque.

Limite: difficile à utiliser pour les maladie rares, pour les échantillons de grande taille ou des suivis particulièrement longs.

 

Etude transversale

L’observation d’un échantillon défini à un moment précis. L’exposition et l’événement d’intérêt sont observés au même moment.

 

Forest plot

Graphique de synthèse représentant les résultats des différentes études inclues dans une méta-analyse.

(1) A gauche se trouve la description des études incluses, notamment leur poids alloué en fonction de l'effectif de l'étude.

(2) A droite, le résultat de chaque étude est représenté sous forme d’un carré, avec son intervalle de confiance à 95% de part et d'autre.

Les résultats sont combinés sous la forme d’un losange qui représente l’effet traitement combiné. Le milieu du losange représente la valeur estimée ponctuelle, entourée de son intervalle de confiance à 95% que sont les extrémités du losange.

(3) La ligne horizontale en bas du graphique doit préciser quel indicateur est utilisé pour quantifier l’effet traitement, et dans quel sens l’interpréter (en faveur du traitement ou du témoin). La ligne verticale représente un effet traitement nul (égal à 1 pour un risque relatif ou un odds ratio). Si l'intervalle de confiance englobe ce repère, le résultat obtenu au niveau de l'essai (ou de la méta-analyse) n'est pas statistiquement significatif.

Dans cet exemple, les carrés ou losange situés à gauche de cette ligne montrent que le traitement évalué est supérieur à celui du groupe témoin, inversement à droite. Ce qui est confirmé par le tests d’association significatif (p=0,0003) en (4).

 

Intervalle de confiance

Limites à l’intérieur desquelles la vrai valeur estimée (différence entre traitements, risque relatif, sensibilité…) est susceptible de se trouver. Pour chaque « quantité d’effet » estimée, les auteurs doivent TOUJOURS le présenter. En général IC 95%.

 

Littérature grise

Informations scientifiques difficilement accessibles car elles ne suivent pas le circuit classique de publication et de diffusion.

Pour retrouver les études non publiées de la littérature grise, vous pouvez consulter les sources suivantes :

•       Abstracts des présentations de congrès

•       Requête auprès des industriels du médicament

•       Requête auprès des investigateurs d’essais similaires sur la molécule

•       Dossiers d’enregistrements des médicaments auprès des agences gouvernementales

•       Registres d’essais cliniques (clinicaltrials.gov, plateforme internationale des registres de l’OMS)

 

Méta-analyse

Revue systématique de la littérature qui réalise une analyse statistique sur les résultats quantifiés provenant des études sélectionnées. Elle permet ainsi de réunir un nombre important de patients et d'événements et d'arriver à des conclusions plus solides que ne le permettaient les études individuelles. On tient compte dans une méta-analyse des résultats de l'analyse combinée, mais aussi de l'hétérogénéité des résultats des études individuelles. La méta-analyse aura donc plus de poids si la tendance des essais individuels va dans le même sens que dans des directions opposées.

 

P-value

La valeur « p » indique la probabilité que le résultat de l'étude soit attribué au seul fait du hasard. en pratique, la valeur de p est comprise entre 0 et 1, et est déterminée par un test statistique. Cependant, elle ne donne ni la taille ni la direction de la différence d’effet observé entre les 2 groupes. Son seuil est habituellement fixé à 0,05.

  • Si p<0,05, la probabilité que le hasard explique la différence observée est faible (<5%). Le résultat est statistiquement significatif.
  • Si p>0,05, la probabilité que le hasard explique la différence observée n'est pas négligeable (>5%). Le résultat est statistiquement non significatif.

 

Rapport de cas

Description d'un cas intéressant et inhabituel.

 

Revue systématique

Synthèse de la littérature médicale réalisée de manière systématique et reproductible. Elle regroupe toutes les études individuelles répondant à une question précise, évalue de façon critique leur méthodologie, puis synthétise les résultats pour les études retenues. Si une synthèse statistique des résultats quantitatifs est réalisée, on parle de méta-analyse.


Série de cas

Description d'une série de cas comparables, mais sans comparaison avec un groupe témoin ou un autre groupe de cas.

 

Thésaurus

Vocabulaire normalisé sur un domaine de connaissances donné (ex : domaine médical). C'est un outil d'indexation qui permet de traduire le langage naturel des utilisateurs en langage documentaire commun. En effet, le langage naturel est trop riche, flou et ambigu. Le thésaurus est un langage simplifié, commun qui facilite la recherche des documents. En pratique, il s’agit d’une liste de termes (descripteurs) reliés entre eux par des relations hiérarchiques et associatives. On obtient alors une arborescence.

Ex : Arborescence pour le terme « vaccination »

Therapeutics                                           

   Biological Therapy                                              

      Immunomodulation                                                      

         Immunotherapy                                           

            Immunization                                                             

               Immunotherapy, Active                                                     

                                   > Vaccination

Les thésaurus sont pour la plupart en anglais et peuvent varier selon les bases. Le plus connu est le MeSH (Medical subject Heading) utilisé dans la base Pubmed/Medline.

Il est possible de trouver l’équivalent français des descripteurs sur le site CISMEF (CHU de Rouen).

Dans le cas de la recherche documentaire, le thésaurus est un bon outil pour élargir ou restreindre les résultats de la recherche :

Augmenter le nombre de résultats 

Restreindre le nombre de résultats 

Laisser « explode » pour les termes MeSH (la recherche inclut alors les termes spécifiques en dessous du terme MeSH générique)

Ajouter des synonymes ou des concepts plus larges à partir du thésaurus 

Enlever « explode » pour les termes MeSH (souvent mis automatiquement) 

Utiliser des termes plus spécifiques de l’arborescence ou limiter la recherche à certains aspects du sujet en sélectionnant un ou plusieurs qualificatifs (subheadings) dans le thésaurus 

Tutoriels en français sur l’utilisation du MeSH dans Pubmed / Ovid Medline:

[Sites consultés le 08/02/2011]

 

 

Références

1. Définition des principaux types d'études. Introduction à l' 'Evidence-Based Medicine' (EBM). Université de Liège: http://www.ebm.lib.ulg.ac.be/prostate/typ_etud.htm

2. Définitions de termes couramment utilisés en épidémiologie et en recherche médicale. Roch Giorgi, LERTIM, Faculté de Médecine, Université de la Méditerranée :

http://cybertim.timone.univ-mrs.fr/Members/rgiorgi/DossierPublic/Enseignement/Glossaire-RG/

3. Glossaire des termes utilisés en Evidence-Based Medicine. Deuxième édition remaniée, 2008. Minerva : http://minerva-ebm.be/fr/lexicon.asp

4. Guide de lecture critique d'un article medical original. J.L. Schlienger, B. Goichot et N. Meyer. Faculté de Médecine de Strasbourg. Septembre 2010. P30-52 :

http://www-ulpmed.u-strasbg.fr/medecine/enseignements_formations/enseignements_diplomes/cursus_diplome_docteur_en_medecine/2eme_cycle/dcem_1/pdf/lecture_critique_art_medical_original.pdf

5. Biais de publication. Interprétation des essais cliniques pour la pratique médicale. Michel Cucherat. Faculté de Médecine Lyon – Laennec : http://www.spc.univ-lyon1.fr/polycop/biais%20de%20publication.htm

[Sites consultés le 15/05/2011]

 

 Retour sommaire "Pour aller plus loin"

Page last updated: Thu 26th May 2011 1:37:03 CEST