Home page of The Cochrane Collaboration

Centre Cochrane Français

Introduction à l'Evidence-based nursing

Objectifs du module

A la fin du module, vous devrez savoir définir :

• L’Evidence-based nursing et son objectif

• Ses 3 composantes

• Les 4 étapes d’intégration à la pratique

 

Définition

L’Evidence-based nursing (EBN) est "l’utilisation consciente, explicite et judicieuse des meilleures données actuelles de la recherche clinique dans la prise en charge personnalisée de chaque patient".1

Chaque terme de cette définition a son importance :

  • Consciente signifie une connaissance des sources d’information disponibles,
  • Explicite sous entend la traçabilité du processus de recherche de l’information,
  • Judicieuse signifie l’évaluation de l’utilité de cette information,
  • Meilleures données actuelles implique une sélection des études ayant le meilleur niveau de preuve,
  • Prise en charge personnalisée définit le niveau d’utilisation final de l’EBN : la pratique de soins autour d’un patient donné.

 

Pourquoi est il important de fonder sa pratique sur des preuves?

1- Parce que vous êtes sans cesse confronté à des choix thérapeutiques dans votre pratique courante

Vous devez réaliser les soins d'une patiente grabataire, âgée de 85 ans, présentant un ulcère de jambe droite nécessitant une détersion mécanique. Vous vous posez les questions suivantes: l'EMLA 5% en crème peut il aider à prévenir la douleur de la détersion? Quels pansements choisir pour recouvrir la plaie: alginate ou hydrogel? Quelle source d'information pouvez vous interroger en premier: vos collègues du service, le protocole du service, internet ou les recommandations de la Haute Autorité de Santé?

2- Pour réduire la variabilité des pratiques de soins non justifiées

Lors de stages cliniques, vous pouvez rencontrer des pratiques différentes d'un professionnel à un autre, ou d'un service à un autre. Vous devez vous demander si ces pratiques sont basées sur des études valides.

La transmission du savoir en santé s'est construite historiquement sur la tradition orale, l'autorité d'une personne référente ou l'expérience clinique. Or, ces sources de savoirs varient beaucoup selon les individus et les structures de soins. Parce qu'il est légitime pour le patient de bénéficier du meilleur niveau de soins quelque soit la structure qu'il consulte, il est nécessaire d'avoir des pratiques cohérentes entre les établissements. Le principal moyen d'améliorer la qualité des soins est de baser ses décisions sur des données de la science valides et actualisées.

3- Pour suivre l'évolution rapide des connaissances et gérer le volume d'information

Dans votre pratique profesionnelle, vous êtes souvent confronté à l'apparition de nouveaux traitements. Pour choisir entre le nouveau traitement et celui de référence, faut il privilégier l'efficacité, la tolérance ou le coût? 

De plus, la pratique de soins laisse peu de temps pour intégrer la quantité importante de publications. En moyenne, environ 15 000 articles scientifiques sont publiés par jour.

4- Parce que les résultats d’études inappropriées ont des conséquences importantes sur la pratique

Traitement hormonal substitutif et femme ménopausée: les essais contrôlés randomisés ont contredit ultérieurement le bénéfice cardiovasculaire observé dans les premières études observationnelles, et montré un risque cardiovasculaire et de cancer du sein augmenté. Ces résultats ont alors modifié les habitudes de prescription large du traitement par les médecins. 2, 3

5- Pour réduire le délai entre les résultats de la recherche et l’intégration à la pratique, perte de chance pour les patients

La première étude rapportant un lien entre couchage ventral et mort subite nourrisson a été publiée en 1971. Il faudra attendre 1991 pour voir la première publication déconseillant le couchage ventral. 4

6- Car l’EBN permet d’améliorer la santé des patients, au-delà du simple changement de comportement des soignants

Heater B. et al. ont montré que les soins basés sur les résultats de la recherche pouvaient améliorer la santé des patients.5


Historique       

L'EBN fait partie d'un modèle plus large: l'Evidence-based practice (EBP) traduit comme « la pratique de soins fondée sur des preuves ». Elle aide les professionels de santé à baser leurs pratiques de soins sur les meilleures données de la littérature scientifique.

Le premier modèle développé est l’Evidence-based medicine (EBM). Il a été créé par les épidémiologistes canadiens de la McMaster Medical School au début des années 1980, en réponse à l'accroissement constant des publications scientifiques qu'il fallait assimiler et intégrer à la pratique.6 Simple stratégie d'apprentissage des connaissances cliniques au départ, l'EBM fait maintenant partie intégrante de la pratique médicale.7 Ce modèle s’est rapidement étendu aux autres domaines de santé: infirmier (Evidence-based nursing), kinésithérapie (Evidence-based physiotherapy), dentaire (Evidence-based dentistry).

Mais quelle que soit la profession, la démarche est la même: utiliser les meilleures données scientifiques résultant d'études fiables, pour aboutir à une prise en charge adaptée à la problématique de votre patient et à l'organisation de votre structure de soins. Le but final est de fournir la meilleure qualité de soins donnée et d'améliorer la santé de vos patients.

 

Page suivante

Page last updated: Wed 7th Sep 2011 11:03:47 CEST